enfr

De la ferme à la cafétéria Canada appuie les lois sur les aliments locaux

Nos efforts sont récompensés! De la ferme à la cafétéria Canada travaille dans l’ombre avec les représentants de divers secteurs de tout le pays pour appuyer la présentation et l’adoption de politiques qui permettront l’intégration d’un nombre accru d’aliments locaux dans nos institutions publiques. En juin dernier, nous avons été ravis d’appuyer le projet de loi C-539 à la Chambre des communes visant l’adoption de la Loi sur les aliments locaux. En novembre dernier, nous étions heureux d’annoncer que l’Ontario avait adopté la Loi sur les aliments locaux, plaçant très haut la barre pour les responsables politiques à tous les niveaux. Aujourd’hui nous nous réjouissons d’appuyer un projet de loi qui vise l’adoption d’une loi similaire en Colombie-Britannique.

Les objectifs centraux de chacune de ces lois se ressemblent : renforcer la promotion des aliments locaux sur le marché intérieur et soutenir la production, le traitement, la distribution et l’approvisionnement de tels aliments afin qu’ils soient offerts dans nos institutions publiques. Qui plus est, chacune des lois adopte une approche impartiale, demande aux ministères de l’Agriculture et de la Santé de faire preuve de leadership, et prévoit la nécessité d’une consultation véritable avec les acteurs-clés du mouvement de la ferme à la cafétéria.

« De la ferme à la cafétéria Canada suit l’évolution des activités en Ontario depuis l’adoption de La loi sur les aliments locaux », indique Joanne Bays, directrice nationale de l’organisme De la ferme à la cafétéria Canada. « Nous constatons la présence d’un éventail exceptionnel d’activités visant à développer et à consolider le système alimentaire en Ontario, que ce soit par l’établissement de centres alimentaires locaux ou par la croissance du nombre d’initiatives reliant la ferme à l’école, aux campus et aux établissements de santé. Même si l’ampleur des répercussions de cette loi est encore inconnue, nos premiers rapports nous indiquent que ces initiatives connaissent déjà des résultats positifs sur le plan social et économique et sur celui de la santé », ajoute madame Bays.

« De la ferme à la cafétéria Canada suivra de près les débats qui se tiendront sur ces deux projets de loi à l’échelon gouvernemental national et provincial », continue madame Baies. « Nos responsables politiques affirment qu’ils comprennent l’importance capitale des aliments sur la santé des Canadiens, de nos communautés, de notre environnement et de notre économie. Ils nous disent que les Canadiens qui vivent, travaillent, apprennent et sont soignés dans nos institutions publiques méritent des aliments de la plus haute qualité possible. Ils ont aujourd’hui la possibilité de promulguer des lois qui veilleront à ce que des aliments appropriés soient offerts dans nos institutions publiques, c’est-à-dire des aliments sains, produits de façon durable, peu traités et emballés et provenant de fermes et de plans d’eau avoisinants », termine madame Bays.

Pour de plus amples renseignements :

Joanne Bays, directrice nationale, De la ferme à la cafétéria Canada, farmtocafeteriacanada”at”gmail.com

Related Posts

Leave a Reply

Filter Blog Posts by Tags

F2CC Twitter

Seattle BMW Repair