« Nous avons le sentiment que pour que ce [programme alimentaire] soit durable, nos enfants devraient toujours en apprendre sur l’alimentation, la nutrition et la souveraineté alimentaire. Nous devons en faire un pilier comme les mathématiques, la lecture, la culture/tradition, il faut que ce soit quelque chose que nous promouvons en permanence. » Terri-Anne Larry

Tous les jours, les élèves de l’école Natoaganeg d’Eel Ground, au Nouveau-Brunswick, déjeunent dans une cafétéria dont les magnifiques murs peints par un artiste local sont recouverts de divers animaux et de médecine que l’on trouvent sur les terres traditionnelles des Mi’kmaq. On encourage les élèves à en apprendre plus sur la culture et la langue, et la saine alimentation mi’kmaq.

Tous les lundis sont des lundis mi’kmaq à l’école. Environ 80 élèves, de la maternelle à la huitième année, sont encouragés à porter quelque chose qui les rend fiers d’être Mi’kmaq. Les élèves participent à des activités traditionnelles qui sont proposées en classe pendant la journée. Dans le cadre du lundi mi’kmaq, on sert aux élèves des aliments traditionnels pour leur dîner, comme de l’orignal.

Grâce au soutien de partenaires tels que Canadian Feed the Children, l’école de Natoaganeg est en mesure d’offrir aux élèves un déjeuner, un dîner et une collation tous les jours. Le programme d’alimentation a commencé par le déjeuner, puis s’est étendu au dîner et à la collation. Une diététicienne a soutenu le développement d’un menu équilibré et une politique alimentaire a été créée pour encourager une alimentation saine à l’école.

Il y a environ cinq ans, l’école de Natoaganeg a été construite. Avec la nouvelle école, les élèves ont le plaisir de déjeuner dans leur cafétéria. Leur ancienne école n’avait pas de cafétéria et, avant la construction de la nouvelle école, les élèves devaient marcher jusqu’à la salle du conseil où ils prenaient leur repas. Il y avait une pièce dans la salle du conseil qui était assez grande pour les élèves. Les élèves qui ne déjeunaient pas à la salle du conseil étaient ramenés à la maison en bus, puis retournaient à l’école pendant leur pause déjeuner.

Avec la nouvelle cafétéria, des repas-partage (des « potlucks ») et des célébrations sont organisés tout au long de l’année pour les élèves et les familles. Le développement social et émotionnel est pris en compte dans tout apprentissage. L’interaction avec les familles est très importante pour le personnel de l’école. En raison de l’histoire du système des pensionnats, le personnel prend le temps de créer une relation plus forte avec les parents. Comme les familles ont été séparées de leurs enfants et de leur expérience scolaire lorsque ceux-ci étaient au pensionnat, le personnel veut s’assurer que les parents reçoivent des informations et sentent qu’il existe un lien entre la maison et l’école.

Un jardin est planté chaque année sur la propriété de l’école. Les élèves et le personnel travaillent dans le jardin pendant l’année scolaire, et pendant l’été, on encourage les élèves et leurs familles à s’en occuper. À l’automne, les produits du jardin sont récoltés. La nourriture récoltée est préparée et servie comme repas aux élèves, ou est congelée et stockée. Pendant l’année scolaire, en plus des cours de jardinage fournis par les enseignant(e)s, des activités spéciales et des célébrations sont planifiées par le personnel pour encourager les élèves à participer au jardin. 

« Ils ne sont peut-être pas toujours tous enthousiastes à l’idée de participer, mais ils en ressortent avec des connaissances de base sur l’importance d’avoir son propre jardin ; il n’ont pas besoin d’avoir de grands jardins élaborés mais la mentalité qu’ils peuvent prendre soin d’eux-mêmes avec ce qu’ils font. » Terri-Anne Larry

Dans le cadre de leurs enseignements culturels, les membres de la communauté, le personnel ou la personne chargée de la culture communautaire offrent des possibilités d’apprentissage axé sur la terre. Les membres de la communauté soutiennent l’école en enseignant aux élèves des pratiques culturelles telles que :

  • Le dépouillement d’un orignal 
  • L’apprentissage des animaux
  • La création de paniers à base de piquants
  • L’accès à la viande traditionnelle

Bien que le temps soit limité, chaque classe dispose d’un certain temps pour participer à ces activités. L’objectif est de consacrer une plus grande partie du programme scolaire à l’apprentissage axé sur la terre et des techniques alimentaires.

Related Posts

Filter Blog Posts by Tags

F2CC on Facebook

3 days ago

FarmtoCafeteria Canada
Fantastic! Great news Food First NL! 👏 ... See MoreSee Less
View on Facebook

3 days ago

FarmtoCafeteria Canada
## Resource!# **Kweselkten Agriculture Guide**In this guide, you will learn from Indigenous and non-Indigenous people who are knowledgeable in farming and sustainable agriculture. Included all through the guide are helpful videos and resources on various topics including Setting up your Farm, Land Management, and Selling and Distribution.*Developed by The Community Futures Development Corporation of Central Interior First Nations (CFDC of CIFN).***This and MANY more resources are available in our Resource Centre! **www.farmtocafeteriacanada.ca/2022/05/kweselkten-agriculture-guide/#farm2school #agriculture #sustainableagriculture #localfood #NationalIndigenousHistoryMonth ... See MoreSee Less
View on Facebook

3 days ago

FarmtoCafeteria Canada
🥰 ... See MoreSee Less
View on Facebook