enfr

Le Québec ouvre la voie avec sa nouvelle politique de souveraineté alimentaire

Au mois de mai 2013, les Québécois ont reçu une très bonne nouvelle:  l’adoption d’une politique de souveraineté alimentaire à l’échelle provinciale. L’organisme Équiterre s’est réjouit de cette politique et estime globalement très positifs les objectifs et pistes d’action présentés par le gouvernement et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Voici quelques faits saillants de la nouvelle politique pour lesquels Équiterre se réjouit :

  • le fait de favoriser l’achat local dans le réseau public et les sociétés d’État;
  • l’intention de dévoiler une stratégie d’achat local avant la fin de l’année;
  • l’inclusion d’une orientation visant à réduire l’utilisation des pesticides;
  • l’intention d’accroître la protection du territoire agricole en milieu urbain ;
  • une reconnaissance du besoin de réduire des gaz à effet de serre, en toute cohérence avec les orientations du gouvernement à cet égard.

Depuis plusieurs années et par divers projets, Équiterre travaille à favoriser l’alimentation locale, biologique et durable tant au niveau des citoyens par la mise sur pied du réseau d’agriculture soutenue par la communauté (ASC), que des établissements et des organisations du Québec par des projets d’approvisionnement local (garderies, écoles, établissements de santé et d’éducation supérieure).

Suite à l’adoption de cette politique de souveraineté alimentaire, et dans l’optique d’aller plus loin dans le processus, Équiterre propose deux recommandations :

  • faire valoir l’importance d’appuyer et de développer le secteur biologique;
  • ajouter des cibles chiffrées d’achat local.

Pour consulter la politique de souveraineté alimentaire du Québec.

Leave a Reply

F2CC on Twitter

Seattle BMW Repair

Archived Posts

Categories