enfr

Des aliments locaux à l’université fournis par la ferme du campus

Imaginez un campus universitaire capable de servir dans ses aires de restauration des fruits et légumes frais provenant directement de sa propre ferme. C’est le cas à l’université McGill, à Montréal, grâce à un partenariat mis sur pied entre les McGill Food and Dining Services et la ferme du campus Macdonald. Ça ne pourrait pas être plus local, puisqu’il y a seulement 30 minutes de trajet entre la ferme et l’assiette !

La ferme du campus MacDonald fait pousser une grande variété de fruits et légumes : pommes, aubergines, courges, melons, poivrons, tomates, artichauts, etc. La ferme représente le principal fournisseur durant la saison des récoltes (août-octobre). Même les œufs seront bientôt vendus directement aux cafétérias du centre-ville. Jusqu’à présent les œufs étaient transportés de la ferme du campus MacDonald pour être conditionnés à la ferme Burnbrae en Ontario avant d’être renvoyé vers le campus McGill. Dorénavant, McGill pourra profiter recevoir des œufs frais, pondus seulement 3 jours avant.

L’université McGill nourrit ses étudiants en proposant des produits durables, locaux et équitables provenant de fermes locales dans les cafétérias, les cuisines et les cafés sur son campus. McGill a également uni ses forces avec le McGill Food Systems Project afin de définir des standards de durabilité pour la nourriture locale. Celle-ci doit provenir d’un rayon de 500 km environ (à l’exception du citron). En automne, 50% de la nourriture proposée est locale, 25% au printemps et 75% en été. McGill dépense 2,5 millions $ dans des achats dirigés, parmi lesquels 19% sont des produits locaux, durables et équitables, certifiés par un tiers.

En partenariat avec le McGill Food Systems Project, les journées « Alimentation locale » dans les cafétérias des résidences sont une opportunité pour les étudiants et le personnel d’en apprendre plus sur ce thème, de poser des questions et pour tester certaines recherches étudiantes. Il existe aussi la « Food Awareness Fort Night » dont le but est de rendre les étudiants plus conscients sur d’où provient leur nourriture et sur comment ils peuvent faire des choix durables. Ils souhaiteraient avoir plus de sensibilisation et de promotion sur les options reliées à l’alimentation locale.

McGill gère 75% de son service alimentaire. Pour le 25% restant, Aramark possède 40% des services alimentaires à McGill et travaille dans 11 lieux du campus pour une valeur de 10 millions $. Aramark a gagné l’appel d’offre en acceptant la consigne d’acheter pour au moins 50% au niveau local et en augmentant la part des produits locaux et le nombre d’options santé.

Olivier de Volpi est le chef principal du McGill Food and Dining Services et un champion de l’alimentation locale sur le campus. Il y a quelques années, il y avait un intérêt de la part de McGill de créer les « Saveurs de Montréal » et les groupes étudiants faisaient pression pour un approvisionnement alimentaire local. L’université était ouverte à étudier les possibilités et intéressée à mettre en action les demandes des étudiants, ce qui a rendu tout ce projet possible. Les bénéfices ont été partagé parmi la communauté McGill. La ferme du campus MacDonald est maintenant en mesure d’effectuer plus de recherches sur la ferme, de récolter 2 fois plus de produits et d’engager plus d’étudiants.

Leave a Reply

F2CC on Twitter

Seattle BMW Repair