enfr

En quoi consiste le mouvement De la ferme aux campus?

Le mouvement De la ferme au campus applique la démarche De la ferme à l’école dans le contexte postsecondaire. Il a pour but d’offrir une alimentation saine, locale et durable aux étudiants qui fréquentent les universités et les collèges du Canada.
Joignez-vous au mouvement De la ferme aux campus
Si vous voulez en savoir plus au sujet de la bonne nourriture sur les campus ou du défi Good Food Challenge, communiquez avecBrittany Maguire, , responsable de la bonne nourriture sur les campus pour le centre et l’est du Canada, ou Jess Schellenberg, responsable de la bonne nourriture sur les campus pour l’Ouest canadien. 

 

Les établissements d’enseignement jouent un rôle

Farm to Campus
Meal Exchange
Tous les campus ont des cafétérias. En fait, un campus est un mini système alimentaire, ce qui signifie que les universités et les collèges peuvent impulser le changement au sein du système alimentaire global. À ce jour, certains campus :
  • ont tiré parti de leur pouvoir d’achat pour appuyer un plus grand nombre de fournisseurs de nourriture locale et durable;
  • ont mis sur pied des jardins étudiants et des fermes sur campus (dont certains approvisionnent désormais les cafétérias);
  • ont mis sur pied des jardins étudiants et des fermes sur campus à partir desquels on achète certains des aliments servis sur les campus;
  • ont lancé des marchés fermiers sur campus;
  • ont fait le virage vers des pratiques d’approvisionnement socialement justes, comme l’achat de produits certifiés équitables;
  • ont diversifié leurs menus en offrant plus de repas faits maison et d’origine végétale;
  • ont mis sur pied des comités pour explorer et piloter des projets visant à lutter contre l’insécurité alimentaire chez les étudiants.

De plus en plus, les étudiants prennent l’initiative de demander de la bonne nourriture sur leur campus, une nourriture durable, saine, socialement juste et accessible à tous. Par conséquent, les responsables des campus commencent à mieux comprendre le lien entre la saine alimentation et la capacité des étudiants à apprendre, ainsi que l’incidence du système alimentaire sur l’environnement et l’économie locale.

Les étudiants jouent un rôle

S’il est vrai que les étudiants veulent des choix alimentaires sains, abordables et accessibles sur leurs campus, bon nombre d’entre eux sont aussi préoccupés par la durabilité et la justice sociale. Ils revendiquent de nouvelles politiques, dirigent des initiatives d’alimentation sur campus et apportent des partenaires à la table.
Meal Exchange

Une terre fertile!

Les universités et les collèges transforment leurs systèmes alimentaires
De la ferme à l’école : le Canada, une terre fertile!

De la ferme à l’école : le Canada, une terre fertile! est une initiative pluriannuelle de prévention des maladies chroniques conçue pour permettre aux élèves et aux étudiants d’accéder à une alimentation saine locale. Dix campus dans cinq provinces y ont participé. Parmi les activités prévues au programme figurait le lancement du défi Good Food Challenge (détails ci-dessous) animé par Meal Exchange Canada, l’un des principaux partenaires de l’initiative Le Canada, une terre fertile!

Les étudiants et le personnel des universités et collèges ci-dessous ont participé à l’initiative De la ferme à l’école : le Canada, une terre fertile! de 2017 à 2019. Cliquez sur les liens pour lire leurs histoires.

Meal Exchange

 

Qu’est-ce que Meal Exchange Canada?

Meal Exchange Canada est un organisme sans but lucratif dont la mission consiste à outiller les étudiants et à travailler avec eux pour instaurer une alimentation plus saine, durable, locale et socialement juste dans les cafétérias des campus. Le défi Good Food Challenge contribue à l’amélioration et à la surveillance de la qualité des aliments dans les budgets d’approvisionnement des établissements d’enseignement postsecondaire.

Défi Good Food Challenge

Cette campagne menée sur les campus donne aux étudiants les moyens nécessaires pour travailler avec leur université ou collège afin de fournir une alimentation accessible, d’origine communautaire, écologique, socialement juste et sans cruauté. Pour suivre les progrès réalisés dans le cadre de leur campagne, les établissements utilisent le calcuateur Good Food Calculator.

Dans le cadre du défi, les campus signent l’Engagement des campus envers la bonne nourriture pour faire preuve de leadership et d’innovation dans le système alimentaire et rendre compte de leur engagement envers le bien-être de leur population étudiante. En signant l’engagement, ils acceptent d’augmenter de 20 % leur approvisionnement en bonne nourriture d’ici 2025 et de rendre la bonne nourriture plus abordable et accessible pour tous les étudiants.

Pour savoir comment Meal Exchange définit et trouve la bonne nourriture, veuillez consulter le guide Good Food Guide.

La roue Good Food Wheel ci-dessous illustre la relation entre les différentes composantes et parties prenantes des systèmes alimentaires.

Et cette fiche de renseignements explique comment les campus peuvent transformer les systèmes alimentaires. (Cette resource est disponible en anglais seulement.)

Good Food Wheel, Meal Exchange

Études de cas

Les études de cas ci-dessous mettent en lumière deux expériences De la ferme aux campus réalisées dans le cadre de l’initiative De la ferme à l’école : le Canada, une terre fertile!

L’Université de Victoria signe l’Engagement des campus envers la bonne nourriture

L’approvisionnement alimentaire local : Les relations de la ferme aux campus dans les universités canadiennes

D’autres histoires De la ferme aux campus

Vous pouvez lire d’autres articles au sujet du mouvement De la ferme aux campus OU utiliser la fonction de recherche dans le coin supérieur droit de notre site Web. Les articles qui mentionnent « université » ou « campus » paraîtront en ordre chronologique selon leur date de publication.

Voulez-vous recevoir des mises à jour régulières sur les initiatives De la ferme à l’école et aux campus?

Abonnez-vous ici

Nous vous enverrons des mises à jour environ une fois par mois. Vous pourrez facilement vous désabonner si vous décidez que vous ne voulez plus recevoir nos bulletins.