enfr

En quoi consiste le mouvement De la ferme à l’école?

Le mouvement De la ferme à l’école introduit les aliments sains locaux dans les écoles et offre aux élèves des expériences d’apprentissage pratique qui favorisent l’éducation alimentaire, et ce tout en renforçant le système alimentaire local et les liens entre l’école et la collectivité. De la ferme à l’école donne aux élèves et aux communautés scolaires les moyens nécessaires pour faire des choix éclairés tout en contribuant à établir des systèmes alimentaires régionaux dynamiques, durables et économiquement viables qui favorisent la santé de la population, de l’environnement et de la planète. Le mouvement De la ferme à l’école ne se ressemble pas d’une école à l’autre : de nouveaux modèles se dessinent continuellement en fonction de la créativité et des partenariats qui existent dans les communautés scolaires.

 

Le système De la ferme à l’école

Les activités du mouvement De la ferme à l’école peuvent varier d’une école à l’autre, mais elles visent toujours à rendre les aliments sains plus présents dans l’esprit et dans l’assiette des enfants et des jeunes.
Le système de la ferme à l’école comprend les éléments suivants :

Aliments sains locaux :
Les écoles s’approvisionnent en aliments locaux de nombreuses façons : directement auprès d’agriculteurs ou de potagers scolaires, par l’intermédiaire de distributeurs d’aliments ou par la récolte d’aliments sauvages ou traditionnels. Quand les aliments locaux arrivent à l’école, on peut s’en servir pour les buffets à salade, les programmes de repas chaud, les dégustations, les activités de financement ou les fêtes communautaires.

Apprentissage pratique :
Le volet d’éducation alimentaire est d’une importance capitale pour le mouvement De la ferme à l’école. Les élèves acquièrent des connaissances sur les aliments, les systèmes alimentaires et les compétences alimentaires dans le jardin, la serre, la cuisine et la salle de classe. Ils renouent avec la nature et l’environnement et font des excursions dans des fermes locales, dans la forêt et à la plage.

Liens entre l’école et la collectivité :
Le mouvement De la ferme à l’école repose sur des liens solides. L’école noue ces liens avec des agriculteurs, des membres de la collectivité et des organismes de soutien, et ce faisant exploite les connaissances, la passion, les compétences et les ressources de sa région. Les élèves établissent des rapports profonds avec leur école et la collectivité en général.

Les modèles De la ferme à l’école

Credit photo : Nose Creek Elementary (l’ALBERTA ) ; Skaadgaa Naay Elementary (COLOMBIE-BRITANNIQUE) ; Mark R Isfeld School (COLOMBIE-BRITANNIQUE)
Bien que les programmes du mouvement De la ferme à l’école aient tous le même but et la même série d’objectifs, leur mise en pratique peut être aussi variée que les graines que l’on sème dans un potager. Il existe de nombreux modèles à suivre.
Voici quelques exemples :
DES ALIMENTS LOCAUX À L’ÉCOLE
PROGRAMME DE COLLATIONS DE LA FERME À L’ÉCOLE
POTAGER OU FERME SCOLAIRE
BUFFET À SALADE DE LA FERME À L’ÉCOLE
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT DE LA FERME À L’ÉCOLE
DE LA FERME AU TRAITEUR À L’ÉCOLE
PROGRAMME DE REPAS CHAUDS DE LA FERME À L’ÉCOLE

(Comprend les mouvements De la mer à l’école et De la forêt à l’école)

Le mouvement Des aliments locaux à l’école est synonyme du mouvement De la ferme à l’école. On peut employer l’expression pour mieux parler des systèmes alimentaires uniques à chacune des collectivités. Dans ce contexte, les « aliments locaux » peuvent comprendre les fruits de mer, le gibier et d’autres aliments « sauvages » qui rapprochent les écoles des pêcheurs, des Aînés et d’autres gardiens du savoir qui peuvent se procurer et préparer ces aliments et toute sécurité et de façon significative sur le plan culturel.
Parfois, même les programmes les plus simples peuvent avoir des retombées importantes. Les pommes, les poires, les pois mange-tout, les tomates cerises et autres fruits et légumes locaux de saison ne requièrent généralement qu’un traitement minimal avant d’être distribués. En encourageant les élèves à essayer de nouvelles choses pendant la collation ou dans le cadre de dégustations, on ouvre souvent la porte à un programme plus complet, comme le buffet à salade ou le programme de repas chauds De la ferme à l’école.
Si l’un de vos objectifs principaux est de réduire la distance entre la ferme et la fourchette, le programme optimal pourrait comprendre l’aménagement d’une ferme (ou d’un potager) directement sur le terrain de l’école. Les aliments se déplacent ainsi beaucoup moins, les enfants ont droit aux vivres les plus frais et les plus savoureux possible et les installations deviennent une salle de classe vivante, inspirant de futures générations d’agriculteurs.
Ce modèle de service d’alimentation est sans doute le plus populaire. Des aliments frais et locaux sont livrés à l’école, préparés sur place et servis dans un buffet à salade portable. Ces buffets offrent un repas complet, généralement à concurrence d’une journée ou deux par mois, et les élèves peuvent choisir ce qu’ils mettent dans leur assiette.
Les activités de financement De la ferme à l’école offrent aux écoles et aux programmes d’éducation de la petite enfance la chance de collecter des fonds en vendant des fruits ou des légumes frais, sains et locaux. Différentes des collectes de fonds habituellement organisées dans les écoles, ces initiatives permettent aux élèves et aux communautés scolaires élargies de se rapprocher des agriculteurs locaux et d’en apprendre davantage sur l’alimentation tout en appuyant les économies des systèmes alimentaires locaux.
S’il n’y a pas assez de place pour une cuisine dans votre école, le modèle de la ferme au traiteur à l’école est peut-être celui qui vous convient le mieux. Dans le cadre de ce modèle, les aliments sont livrés à une cuisine centrale, où ils sont tranchés et coupés avant d’être distribués à une école ou plus.
Dans les écoles qui ont l’infrastructure nécessaire et la mission de fournir des repas aux élèves de façon régulière (souvent quotidienne), on peut préparer des repas chauds en toute sécurité et y intégrer autant d’aliments locaux et produits de façon durable que possible. Ce modèle est souvent adopté par les écoles qui ont des cafétérias ou des programmes culinaires pour les élèves, car ils offrent des occasions d’éducation alimentaire supplémentaires.

Pourquoi rejoindre le mouvement De la ferme à l’école?

Brooklyn Elementary School, Comox, BC

Les élèves en bénéficient

De la ferme à l’école permet aux élèves d’accéder à des aliments nourrissants de grande qualité et produits localement. Ainsi, les élèves sont prêts à apprendre et à grandir.

Les agriculteurs en bénéficient

Le mouvement De la ferme à l’école donne aux agriculteurs l’occasion de créer des liens avec les élèves de leur collectivité et de les sensibiliser aux aliments locaux. Il leur offre aussi de nouveaux débouchés commerciaux.

Axil Gardens

La collectivité en bénéficie.

L’approvisionnement auprès de producteurs et de transformateurs locaux stimule l’économie locale en encourageant des liens étroits dans la collectivité.

À la recherche de plus amples détails sur les avantages du mouvement De la ferme à l’école au Canada? Consultez notre feuille de renseignements intitulée Retombées du mouvement De la ferme à l’école : données probantes canadiennes.

Ressources De la ferme à l’école

RESSOURCES EN VEDETTE

Initiatives De la ferme à l’école

NOS INITIATIVES