enfr
Lester Farm Market
Conversation avec une fermière de 6e génération, Susan Lester
Susan Lester, gérante du marché Lester’s Farm & Market

173, chemin Brookfield, St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

Lester Farm Market

Je m’appelle Susan Lester et je suis gérante du marché de notre ferme familiale, Lester’s Farm Market, située sur le chemin Brookfield. Comme la plupart des enfants d’agriculteurs, j’ai grandi en donnant un coup de main à la ferme, mais j’y suis revenu à temps plein après avoir obtenu mon premier diplôme à l’Université Memorial en 2013.

Nombre d’années en affaires
Mes deux parents viennent de familles d’agriculteurs et ont toujours cultivé la terre, mais notre entreprise de vente directe aux consommateurs a commencé, par une table installée en bordure de route, en 1994.

Avec quelle(s) école(s) collaborez-vous?
En ce qui concerne le programme De la ferme à la cafétéria, nous collaborons avec le collège St Bonaventure. Nous avons aussi des liens avec d’autres écoles de la région, auxquelles nous offrons des visites guidées et des conseils en matière de jardinage.

Lester Farm Market

Quel(s) aliment(s) ou service(s) fournissez-vous à cette école (ou ces écoles)?
Nous sommes jumelés au collège St Bonaventure dans le cadre du programme De la ferme à la cafétéria. Nous lui fournissons des légumes frais pour un bar à salade offert durant toute l’année scolaire. Les élèves de quelques niveaux sont venus faire des visites guidées pour découvrir ce que nous faisons ici à la ferme. On a aménagé un jardin sur le terrain de l’école et nous sommes toujours disponibles pour donner des conseils. J’ai aussi eu l’occasion de parler de ma carrière devant des élèves pour encourager les futurs agriculteurs. Enfin, j’ai donné une conférence lors d’un rassemblement des élèves tenu à l’occasion de la semaine de l’environnement; c’était merveilleux de voir l’enthousiasme de cette communauté scolaire.

Lester Farm Market

Depuis combien d’années travaillez-vous avec cette école (ou ces écoles)?
Nous avons commencé notre partenariat en 2015. Chris Peters, un des enseignants de l’école, nous a proposé l’initiative et c’est avec plaisir que nous avons accepté de participer à cet excellent programme.

Qu’est-ce qui vous motive? Pourquoi est-il important de collaborer avec les écoles?
Ce qui me motive le plus, c’est de poursuivre ce que mes parents ont commencé. Tout comme mes frères, Brad et Chris, j’ai énormément d’admiration et de respect pour ce qu’ils ont créé. Nous espérons suivre leurs traces et être à la hauteur de la tâche. Comme mentionné, nous venons d’une famille agricole (je suis fermière de sixième génération) et les deux branches de notre famille continuent de cultiver la terre. La communauté des agriculteurs est une motivation en soi : les fermiers doivent être très polyvalents, tous les jours; ce sont des personnes qui travaillent très fort et qui ont vraiment à cœur ce qu’elles font. Au bout du compte, malgré les exigences de la profession, il est extrêmement gratifiant de récolter les fruits et légumes qu’on a vus pousser tout au long de la saison.

Je pense qu’il est important de collaborer avec les écoles parce que l’agriculture n’est pas populaire à Terre-Neuve-et-Labrador en ce moment et nous devons travailler ensemble pour devenir plus autosuffisants. Nous sommes une île et je pense qu’il est important que chacun comprenne qu’il peut facilement cultiver sa propre nourriture. Et quoi de mieux pour apprendre que de s’associer à une ferme et d’acquérir une expérience pratique? Depuis nos débuts en 1994, il a toujours été important pour ma mère, Mary, de montrer et d’enseigner aux autres ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons. Étant moi-même enseignante, je suis fière de donner aux autres un aperçu de l’agriculture terre-neuvienne chaque fois que l’occasion se présente. La collaboration avec des écoles comme St Bonaventure me permet de le faire. J’espère qu’en travaillant avec les écoles, ainsi qu’avec les jeunes et les familles ici à la ferme, nous pouvons contribuer au développement de futurs agriculteurs et à la prospérité du secteur agricole.

Qu’est-ce que vous trouvez le plus gratifiant?
Le plus gratifiant, c’est de pouvoir constater notre dur labeur du début à la fin. C’est aussi extrêmement gratifiant – et touchant – de voir les autres bénéficier de notre ferme, de nos produits et de ce que nous faisons. Lorsque nous voyons s’illuminer le visage d’un enfant qui découvre que ses graines ont germé ou qui goûte à un légume frais, nous restons immanquablement bouche bée. L’aspect le plus gratifiant du programme De la ferme à la cafétéria Canada, c’est de savoir qu’il y a des gens – comme le personnel, les parents et les élèves de St Bonaventure – qui veulent acheter leurs aliments ici et nouer des liens avec notre ferme et le mode de vie agricole en général.

Qu’est-ce que vous avez trouvé le plus difficile?
Le plus difficile a été de déterminer ce qui fonctionne le mieux. Je pense qu’en décidant de participer à cette initiative, nous étions tous conscients qu’il s’agirait d’un projet à développer. Nous n’avons pas encore toutes les réponses, mais nous sommes prêts à travailler ensemble pour que ça fonctionne.

Faire pousser des légumes à Terre-Neuve, c’est déjà un défi en soi, même si la récolte se fait surtout à l’automne. La plupart de nos légumes sont cultivés et récoltés dans les champs de mai à novembre. Bien que nous ayons un système hydroponique, la quantité et le type de cultures que nous pouvons produire sont un peu limités. Pour surmonter cet obstacle et pouvoir servir des légumes frais et locaux, le personnel du collège St Bonaventure s’adapte à ce que nous sommes en mesure de fournir.

Un mot de la fin?
Comme mentionné, nous n’avons pas encore atteint la perfection… Mais nous y travaillons! Nous avons commencé par un bar à salades afin de pouvoir continuer à multiplier les possibilités d’approvisionnement des écoles en ingrédients frais et locaux. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point nous sommes heureux de faire partie de ce programme et d’avoir été choisis par St Bonaventure. Nous espérons poursuivre ce partenariat pendant longtemps et accepterons volontiers de collaborer avec d’autres écoles si l’occasion se présente!

Archived Posts

Categories

F2CC on Twitter

Seattle BMW Repair